Bouroundi : Diferince etur modêyes

1 859 octets supprimés ,  il y a 5 ans
m
aucun résumé de modification
m
m
 
Tossu lon k’ on rwaite, i gn a k’ des « tienes ».&nbsp;<ref><small>[[André Chauvaux]], Li Bouroundi, [[Gazete des Foyants d' Cerfontinne]]; [http://walon.cultureforum.net/t250-andre-chauvaux#822 mwaisse copeye].</small></ref>
 
== Istwere ==
=== Colnijhaedje ===
Colnijhî aprume des [[Almands]], i fourit dné e mambornance al [[Beldjike]] al [[Påye di Versaye]] ([[1919]]). Ele li wårda disk' å [[dislaxhaedje (payis)|dislaxhaedje]] e [[1961]].
 
=== Prumirès anêyes di dislaxhance ===
Les Toutsis dimornut les mwaisses do payis disk’ aviè 2000.
 
== Demografeye ==
Gn aveut 1.900.000 djins e [[1952]], eyet 7.500.000 e 2000.
 
== Santé publike ==
Gn a bråmint do [[sida]].
 
== Alere ==
 
{{dal}}
 
''I faut sawè qu’èl Burundi èyèt l’ Rwanda, s’ vijin, c’ èst dès « copies conformes » : yun rchène a l’ôte, t’-a-fait come dès djèrmèles… Lès djints sont tout parêy a lès cins qu’dj’ai coneû : HUTU ( 85 %), TUTSI (14
%) èyèt Twa [dès p’tits-z-omes](1 %). Lès problèmes sont lès minmes ètou, « majoritè » conte « minoritè » pou cominci, a n’ difèrance près c’ èst qu’au Rwanda lès HUTU ont rvièrsi lès Tutsi d’ pûs 1959 d’ qu’a 1994, l’anêye du « gènocîde » èl pus cruwèl qu’ l’ Afrique a coneû au XXème sièque (1.000.000 d’ môrts d’avri a jwin), tèrmètant qu’au Burundi lès TUTSI ont stî lès mwaisses d’ qu’ aviè 2000.
 
''Asseûrè qu’ èl problème « dèmocratique» n’ èst qu’èl dèzeûs d’ l’ « iceberg » qu’on peut vîr… pace qu’i gn-a branmint d’ ôtes problèmes qu’on n’ wèt nin au preumî côp mais qui sont branmint pus grâves pace qu’i sont loyis a l’ « explôsion dèmografique » : 1.900.000 habitants an 1952… 7.500.000 an 2000…quate côps ostant… Du côp, tout l’ monde veut naler a scole pusqu’i gn-a pus pont d’ tchamps âssèz pou fé poûsser tout ç’ qu’ i faut pou mindji. On.n-a fait dès-èscoles a maque …pou fé dès « chômeûs » an fin d’ compte… Ey’ a-ç-te-êure, i gn-a l’ sida ! Aveu toutes sès consèquances ! Rapôrt a ça, on.n-èst scran d’ è causer pace què pa-t’t-avau an.n-Afrique c’ èst l’ minme. I gn-a pont d’èrmédes, « n’en déplaise » a lès djints bin pinsants… Anfin… d’ qu’au momint qu’ lès djints d’ pâr la sauront s’ èrtèni ou s’aspaitchi d’ violer ! Èyèt, ça n’ èst nin co pou d’mwin… Dè n’va nin vos fé in dèssin ! Èyèt ç’ n ‘ èst nin toutès lès bièstrîyes qu’on peut nos lachi la-d’sus qui vairont candji ‘ne pètite saqwè ! Min.me lès-avis dès « je-sais-tout » dès-O.N.G. qui praitcheneut toudi pou leûs tchapèles a bribant d’lé nous : i sont la aveu leûs 4 x 4 climatisêyes… in « must » sans l’ qué on n’ireut nin s’èsquinter pou fé l’ boneûr dès djints d’ pâr la… minme s’ i n’ sont nin toudi d’acôrd ou prèt’ a comprinde lès moyins qu’on leû propôse !
 
''N’ alèz nin vos-imajiner què dè m’ creû pus malin qu’ lès djints dès-O.N.G., mais après-awè vikè dîj’ anêyes dè ç’ costè la (èn-an « sur le terrain » au Rwanda d’1953 d’qu’a 1954… èyèt lès neuv ans vikès pus taurd au Burundi (Après l’ Ruanda –come on d’jeut avant – d’ai stî au Congo Bèlje aveu m’ famîye d’ qu’ an 1971…) d’ 1971 d’ qu’ a 1980 ), d’ai quand minme yeû l’ timps d’ vîr branmint pus d’ afêres qu’ lès « joûrnalisses météwores » qu’ont tout vû an trwès djoûs èyèt voûrint bin a-c’te-êure fé l’ lèsson aus pus vîs qu’ yeûs’ an bèrdèlant au trèviès d’ tout. Rin qu’ lès deûs caramèles qui djouweneut a l’oracle dins deûs grossès gazètes dè Brussèle ! C’è-st-a braire ou a lès stran.ner tout sèc’…c’èst swîvant l’ pid qu’on.n-a mis l’ preumî a têre a s’ lèvant…
91 550

modifications